18.8.17

LES TROPHÉES AMÉRICAINS 2017

A peine attribués les trophées 2017 font l'objet d'âpres dicussions. Ce n'est pas étonnant, notamment pour l'attribution de la médaille de Dykes à 'Montmartre' (Keppel,2007), quand on constate que les juges eux-même ont eu du mal à trancher ! Le lauréat n'a, en effet obtenu que 37 voix sur 403 votants (09,2%). C'est un score très disputé, puisque depuis 2010, année où j'ai limité mes recherches, aucune variété n'a été élue avec aussi peu de suffrages. Voici le tableau comparatif :

2010 = 'Paul Black' (Johnson, 2002) 58 voix / 456 12,7%
2011 = 'Drama Queen' (Keppel, 2002) 53 voix / 446 11,9%
2012 = 'Florentine Silk' (Keppel, 2004) 84 voix / 482 17,4%
2013 = 'That's All Folks' (Marryott, 2002) 65 voix / 456 14,2%
2014 = 'Dividing Line' – MTB - (Bunnel, 2005) 79 voix / 452 17,5%
2015 = 'Gypsy Lord' (Keppel, 2005) 56 voix / 445 12,6%
2016 = 'Swans in Flight' – SIB – (Hollingworth, 2006) 74 voix / 400 18,5%

Le nombre des votants varie évidemment chaque année, mais il se situe toujours au-delà de 400.

Cela peut signifier deux choses : 1) positivement, que les variétés en mesure d'être couronnées était de valeur équivalente et que les avis ont été très partagés ; 2)négativement, qu'aucun des compétiteurs n'avait suffisamment de qualités pour surpasser largement ses concurrents. Déjà, les deux années précédentes, cette variété avait été écartée de la première place, avec des scores faibles, mais qui ont été en s'accroissant au point de la placer en tête à cette troisième tentative. Quoi qu'il en soit, je remarque que les avis sont très partagés à son propos.Plusieurs commentateurs ont déjà fait part de leur avis sur les mérites de cette plante que personnellement j'apprécie modérément, mais à laquelle je reconnais celui d'être la meilleure de son modèle. A son sujet, Keith Keppel fait remarquer avec justesse : « I am so happy that the Dykes Medal was for Montmartre! Luminatas have been around for 75+ years, but a luminata had never made it to the top award before. This should help to publicize (and popularize) the pattern! » (1) Rien que pour cet événement, 'Montmartre' n'a pas usurpé sa médaille.

Sur les autres récompenses, il n'y a pas grand' chose à dire. En voici les plus significatives :

Wister Medal =
I 'Reckless Abandon' (Keppel, 2009)
II 'Beauty Becomes Here' (Black, 2010)
III 'Black is Black' (Schreiner, 2010)

Knowlton Medal = 
'Ballerina Pink' (Black, 2010)

Sass Medal =
 'Red Hot Chili' – IB - (M. Sutton, 2007)

Cook-Douglas Medal = 
'Bright Blue Eyes' – SDB - (M. Sutton, 2008)

Williamson-Wight Medal = 
'Tic Tac Toe' – MTB - (T. Johnson, 2010)

Walther Cup = 
'Mooses Tracks' – MTB -(L. Miller, 2014)

President's Cup = 
'Landscaping Made Easy' – IB – (Ensminger, 2005)
Un enfant du célêbre 'Batik'. Récompense posthume pour Allan Ensminger.

Franklin Cook Cup =
'Heart of Hearts' – AB – (Black, 2015)
Une corde de plus pour l'arc de Paul Black.

Hager Median Cup =
'Chocolate Fountain' – MTB – (Fischer, 2011)
 Une nouvelle récompense pour le spécialiste des MTB.

Zurbrigg-Mahan Seedling Cup =
semis ADG 11-02-04 (Howard Dash)
Un TB mauve et pourpre, très ondulé, plutôt joli.

Félicitations à tous !

(1) Traduction : « Je suis vraiment content que la Médaille de Dykes soit allée à 'Montmartre' ! Les luminatas existent depuis plus de 75 ans, mais un luminata n'a jamais atteint la plus haute récompense auparavant. Cela pourrait aider à rendre public (et à populariser) ce modèle ! » 

Iconographie : 


'Montmartre' 


'Reckless Abandon' 


'Beauty Becomes Here' 


'Black is Black' 


'Ballerina Pink' 


'Red Hot Chili' 


'Bright Blue Eyes' 


'Tic Tac Toe' 


'Mooses Tracks'

10 commentaires:

Mickey McNabb a dit…

Sans "s" finale sur le nom. . .
MOOSE TRACKS
(Lynda Miller, R. 2014) Sdlg. 2010E. MTB, 18"-20" (46-51 cm), M-L
S. medium gold, veined smoky plum; style arms gold, smoky plum accents; F. black veined over white becoming solid maroon-black at bottom of petal; beards dark gold. 104A, unknown X Rayos Adentro. Salmon Creek 2015.

Astor Khan a dit…

Hello,
I am surprised that you did not notice Tootsie Roll, a french iris despite its name, in the HM part of the AIS award list. HMs constitute the first step in the long and painful road to the medals and I believe that it has been a very long time since a french iris was awarded anything in the US, if any! It might deserve a hat off in this blog.
You may find a picture of this iris on Stout gardens' site. Here is the relevent excerpt from the AIS awards list:

BB HONORABLE MENTION
(Total votes cast = 366)
22 DAPPLE DAWN (Lynn Markham)
22 TOOTSIE ROLL (Mich?e Bersillon)
21 BORDER VELVET (Bryan Spoon)
21 BUOYANT SPIRIT (J. T. Aitken)
21 SEE MY ETCHINGS (Kevin Vaughn)
21 VENUS BLUSH (Paul Black)

Cheers,

AK

Anonyme a dit…

le terme 'bricoler' utilisé dans ce blog lui convient très bien puisque les informations partielles et partiales se succèdent.

Sylvain a dit…

À mon contradicteur anonyme :
Tout commentaire de cette source sera désormais retiré, sauf si la personne en question consent à se faire connaître.
Les trolls n'ont pas leur place ici.

Sylvain a dit…

À Astor Khan

Je n'ai parlé cette fois que des plus importantes récompenses américaines. Les succès français dans toutes les compétitions de 2017 feront l'objet d'un futur article (en octobre sans doute).

Seb a dit…

Pour ma part je pense que 'Montmartre' ne mérite pas la plus haute récompense et pourtant Dieu sait si je voue un culte à ce que fait Keith Kappel. Certes c'est le meilleur luminata mais il ne requiert pas l'ensemble des critères pour atteindre la médaille de Dykes.

Pour répondre à Michèle Bersillon ( Astor Khan ) je vous souhaite de tout mon cœur d'accéder à une récompense de haute valeur mais je me permets de vous dire qu'un blog est écrit par le souhait d'une personne qui évoque de par ses articles ses sentiments, envies, ressentis, etc quand le besoin s'en fait sentir. Sylvain met régulièrement sur le devant de la scène les iris français et je ne doute pas un instant qu'il le fera et qu'il évoquera votre iris prochainement. Forcer la main de par un commentaire qui plus est en anglais n'est pas très respectueux de ce blog que chacun d'entre nous prenons plaisir à lire au fil des semaines. Nous attendons tous avec impatience, chère Michèle, la création de votre blog au cours duquel vous pourrez dérouler tout votre savoir et mettre en avant les iris français. A bon entendeur.

Sébastien Cancade

Astor Khan a dit…

Hmm.
First to Sylvain :
Sorry to have been ahead of you. I am sure that your article about French successes will be very interesting and complete. You probably dispose of very reliable sources. Frankly, it is a very good idea to bring French irises in the front line again, specially after Jean Cayeux’s death.

Ensuite, pour M Cancade (whoever he or she is):
I almost choke myself with laughter as I am not Michèle Bersillon and I am not even living in France. My last name (Khan) is very common but not my first name. Irises are a secondary interest as I have neither the time or the land to grow them to the point where I can produce my own lineages. I happen to be bilingual, thanks to my very “mobile” life and I do like to cultivate this acquired skill.
My attention was drawn to Ms Bersillon’s work as it appears more and more frequently in irises competitions in Europe, almost as frequently and at high positions as Richard Cayeux’s plants. But I am sure that if she reads this blog, she will be capable of defending herself.
I do not think that Sylvain felt in any way challenged by my remark as he would have told it in his post. Any road, it was certainly not my intention and if he felt bad about it, I apologize to him. As a matter of fact, Sylvain already noticed Ms Bersillon’s work in a previous post in this blog.
Last, I seem to remember that you appeared in one of the late Munich competition, but out of the top of the results. It shows that you took the time to select and to send your plants to confront other hybridizers and this is a proof of a certain courage. I just hope that your remarks about Ms Bersillon are not drawn by jealousy.
I encourage you to go on sending plants to competitions outside of your country so as to compete with the best. This is how one can progress as you may (or may not) know.

Cheers,

AK

Sébastien a dit…

Chère Astor Khan !

Merci pour votre réponse. Je sais au vu des nombreux commentaires que vous avez pu laisser sur ce blog par le passé que vous parlez un excellent français, pas celui issu des traducteurs en ligne que je suis obligé d'utiliser pour piaffer deux mots d'anglais, ce qui évidemment est tout à votre honneur. Peut-être que vous pourriez venir grossir les rangs des membres de la SFIB et nous faire partager votre passion pour les iris. Qu'en pensez-vous ?

Pour votre information, je serais participant cette année à Munich avec quatre variétés. Je vois que vous suivez avec attention mes participations et cela me réjouit. Je suis convaincu que de nombreux autres hybrideurs français seront de Munich également cette année et ce pour la première fois, si l'on excepte la présence de Richard Cayeux et de Michèle Bersillon depuis longtemps.

Crdlt

Seb

gerard a dit…

Anonyme et pseudonyme sont dans un bateau, Anonyme tombe à l'eau. Qui est-ce qui reste ?

Plaisanterie mise à part, je suis d'accord avec Sebastien. Pour moi, Montmartre est trop irrégulier , même si la fleur est magnifique et illustre bien l'appellation de luminata. Ce qui ne retire rien aux qualités d'hybrideur génial de Keith Keppel. Enfin on a vu d'autres médailles de Dykes qui laissaient un peu l'amateur sur sa faim

Seb a dit…

Pour ma part je met 100 balles sur 'Reckless Abandon' pour la dykes 2018. On verra bien.